Produit ajouté au panier avec succès Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Quantité
Total
Plus que 0,00 € pour bénéficier de la livraison shipping
Continuer Commander

Comment Henri Chemin a lancé la Ford Mustang sur le marché français

Publié le : 06/08/2018 10:49:32 | Catégories : Magazine

Par Miss Mustang.

La Ford Mustang à l’assaut du marché français : les coups de génie du directeur des relations extérieures de Ford France, Henri Chemin

La Ford Mustang de Johnny Hallyday (Rallye de Monte-Carlo, 1967)

La Ford Mustang de Johnny Hallyday (Rallye de Monte-Carlo, 1967).

La renommée de la Ford Mustang auprès du grand public français doit beaucoup au directeur des relations publiques de Ford France, Henri Chemin, et ses opérations de placement de produit dans de nombreux films populaires, comme Un homme et une femme de Claude Lelouch, ou la série des Gendarmes à Saint-Tropez, avec Louis de Funès. Voyons comment ce professionnel de la communication a réussi à faire de la Ford Mustang une voiture incontournable.

1962 :  la Ford Anglia confiée à des « people », la Ford Zodiac sous toutes les coutures

Ford Zodiac 1962 avec une robe conçue par Jacques Heim

Ford Zodiac 1962 avec une robe conçue par Jacques Heim.

Henri Chemin commence sa carrière chez Ford en 1956, il y restera jusqu’en 1968. Il commence en bas de l’échelle, comme inspecteur commercial, puis gravit les échelons en passant chef des ventes. En 1960, la firme américaine affecte William Reiber comme président de Ford-France. Une personnalité singulière qui donne sa chance à Henri Chemin, le nommant directeur des relations publiques, puis des relations extérieures et des compétitions. Le challenge proposé par Reiber ? Vendre les modèles Ford Anglia et Ford Zodiac, qui n’ont pas encore rencontré de succès en France, en travaillant leur image. Henri Chemin a l’idée de faire concourir cinq Anglia à la course de Monte-Carlo dès 1962, en constituant une écurie de « people » : il engage le pilote automobile Maurice Trintignant (oncle de l’acteur Jean-Louis Trintignant – ce détail aura son importance plus loin), premier français de l’histoire de la Formule 1 à gagner le Grand Prix de Monaco en 1955 au volant d’une Ferrari 625, Alain Bertaut, pilote, journaliste, essayeur, créateur de la Coupe R8 Gordini, qui est associé au pilote de rallye français Henri Greder, puis le cycliste Raphaël Geminiani et son co-équipier Roger Rivière, et enfin Mado Blanchoud, une pilote dont le meilleur résultat fut une quatrième place au Tulip Rallye en 1958. La singularité de cette « team » est saluée par la presse. L’objectif publicitaire de cette opération de communication est atteint. Pour lancer la nouvelle Ford Zodiac, Henri Chemin sollicite le grand couturier Jacques Heim (président de la chambre syndicale de la couture entre 1958 et 1962, couturier attitré d’Yvonne de Gaulle) qui crée une collection baptisée « Zodiac ». Les mannequins posent aux côtés des modèles de voiture. Un accord gagnant-gagnant.

1966 : la Ford Mustang, star de cinéma la plus populaire de l’année !

Les coups promotionnels d’Henri Chemin ne s’arrêtent pas là. Marié à l’actrice Claude Gensac, connue pour être la femme à l’écran de Louis de Funès dans la série des Gendarmes à Saint-Tropez, Henri Chemin va s’attaquer au milieu du cinéma, et réussit le tour de force de placer la Ford Mustang dans pas moins de quatre films français, de 1964 à 1968.

Palme d’or pour la Ford Mustang Coupé GT 65 de Claude Lelouch en 1966

Palme d’or pour la Ford Mustang Coupé GT 65 de Claude Lelouch en 1966.

Il y a bien sûr l’incontournable Un homme et une femme de Claude Lelouch (« Cha ba da ba da » chante Nicole Croisille), sorti en 1966, qui décrochera la Palme d’or au Festival de Cannes, deux Oscars, trois Golden globes. Claude Lelouch n’a que 28 ans, et tourne déjà son huitième film. Jean-Louis Trintignant joue un coureur automobile, rescapé d’un grave accident, en deuil de sa femme qui s’est suicidée. Anouk Aimée incarne une femme inconsolable depuis le décès de son mari cascadeur sur un tournage. Leur rencontre à Deauville scelle l’espoir d’un nouvel amour. La Ford Mustang Coupé GT 65 du personnage de Trintignant joue un rôle important : lieu de tournage, huis-clos des dialogues des deux amants… Quelques scènes sont d’ailleurs tournées à l’occasion du 35e rallye de Monte-Carlo. Jean-Louis Trintignant est le neveu du pilote titré Maurice Trintignant : les deux hommes partagent la même passion pour les courses automobiles. L’acteur prend alors le départ du rallye avec la Ford Mustang Coupé GT 65 qui porte le n°145. Claude Lelouch, sur la banquette arrière, filme la course, caméra sur l’épaule. Une deuxième Ford Mustang est mise à disposition par Henri Chemin : elle porte le n°184 et est utilisée pour les plans extérieurs. La scène culte est celle qui filme la Ford Mustang Coupé GT 65, conduite par Jean-Louis Trintignant, arriver sur la plage de Deauville. La carrosserie est cabossée, sans doute comme le cœur du personnage, mais la voiture roule à vive allure pour rejoindre Anouk Aimée et ses enfants qui jouent sur la plage. La voiture s’arrête au bord de l’eau, Trintignant fait clignoter les phares de la Ford Mustang Coupé GT 65 pour attirer leur attention. Les amants se rejoignent et s’étreignent. Henri Chemin a réussi un placement de produit très rentable, puisque cela ne lui a pas coûté un centime et que le film remporte deux oscars ! Ce coup de comm’ lui attire l’estime du grand patron de la firme américaine Henry Ford II.

La Ford Mustang 66 GT mal embarquée dans La Curée de Roger Vadim

La Ford Mustang 66 GT mal embarquée dans La Curée de Roger Vadim.

Plus confidentiel, le film franco-italien La Curée, réalisé par Roger Vadim, sort la même année, avec l’actrice américaine Jane Fonda dans le rôle-titre. Dans cette adaptation très sixties du roman d’Émile Zola, au milieu de décors psychédéliques et rococo plutôt de mauvais goût, Jane Fonda y apparaît sous les traits d’une américano-parisienne très chic, mariée à un riche industriel pervers et cynique, Alexandre Saccard (Michel Piccoli). Elle tombe amoureuse du fils de son mari, né d’un premier mariage. Quand Alexandre rentre d’un voyage d’affaires, et qu’il découvre cette relation presque incestueuse, il décide de se venger. La Ford Mustang 66 GT rouge écarlate, immatriculée 1913 SA 75, que conduit le personnage de Jane Fonda, est la voiture personnelle d’Henri Chemin. Le cabriolet est équipé de pneus américains US Royal Dual Red Lines à double liseré rouge.

La Ford Mustang dans Les Gendarmes à Saint-Tropez : la voiture des voyous et des belles femmes à verbaliser

C’est sans doute les apparitions de la Ford Mustang, à peine sortie d’usine, dans deux épisodes de la série des Gendarmes à Saint-Tropez qui ont frappé les imaginaires du grand public français. Dans Le gendarme de Saint-Tropez, une Ford Mustang Cabriolet rouge de 1964, modèle 65 (ou 64 ½) sera admirée par 7,8 millions de spectateurs. Louis de Funès incarne Ludovic Cruchot, nouvellement muté à Saint-Tropez, où il y découvre une brigade dirigée par l’adjudant Gerber (Michel Galabru), spécialisée dans la chasse aux nudistes. La fille de Cruchot, Nicole, ne tarde pas à se faire des amis parmi la jeunesse yéyé. L’un d’eux « emprunte » lors d’une virée nocturne une Ford Mustang qui appartient à des voleurs de tableaux (un Rembrandt est caché dans le coffre). Au petit matin, Nicole avoue à son père la mésaventure : la Ford Mustang est restée coincée dans un champ sans sa house de protection pour Ford Mustang. Cruchot va lui-même la dépanner en empruntant un tracteur et repart, pour la restituer aux propriétaires, mais il tombe en panne d’essence, puis il doit éviter deux barrages de gendarmes. Une course poursuite s’engage.

Quatre ans après, le réalisateur Jean Girault tourne le troisième film de la série, Le Gendarme se marie. Le film commence le 1er juillet, jour du grand départ en vacances. Cruchot traque les chauffards et les verbalise. Cruchot provoque lui-même un bouchon en roulant extrêmement lentement pour pousser les autres conducteurs à la faute. Cela ne manque pas : une Ford Mustang blanche décapotable immatriculée 10 Q 92 dépasse Cruchot à vive allure en empruntant la voie de gauche, faisant sonner un klaxon fantaisie. Une course-poursuite commence. Cruchot perd le contrôle de sa Renault Floride Cabriolet et finit dans la table de la commission de suspension du permis de conduire, présidé par le préfet. Le plan suivant montre la Ford Mustang arriver devant la gendarmerie de Saint-Tropez. La conductrice, Josepha (Claude Gensac, femme « à la ville » d’Henri Chemin), est la veuve du colonel de gendarmerie Lefrançois. Cruchot la verbalise, mais se fait aussitôt sermonner par sa hiérarchie. Il tombe immédiatement amoureux d’elle.

1967-1969 : la Ford Mustang, idole des jeunes yé-yé, rejoint l’écurie Barclay

La Ford Mustang n°105 de Johnny Hallyday au Rallye de Monte-Carlo en 1967

La Ford Mustang n°105 de Johnny Hallyday au Rallye de Monte-Carlo en 1967.

Henri Chemin a plus d’un tour dans son sac. Après l’industrie du cinéma français, il va s’attaquer à l’industrie musicale, en engageant Johnny Halliday pour le rallye de Monte-Carlo en 1967. Le chanteur a déjà contracté la passion des belles voitures. Mais il est au plus bas dans sa carrière : Sylvie Vartan demande le divorce, il est en plein contrôle fiscal, son ami Ticky Holgado le retrouve, inconscient, avant un concert… Johnny profite de l’offre d’Henri Chemin pour redorer son image. Il signe un contrat de 8 millions d’anciens francs, dont sont déduits 2,4 millions pour l’achat de la voiture. Johnny Halliday court avec son ami Jean-Pierre Beltoise. La Ford Mustang porte le n° 105. Mais l’équipage est disqualifié dans la boucle Monte-Carlo-Chambéry-Monte-Carlo à cause d’un pneu jugé non conforme. Henri Chemin ne peut que se réjouir des retombées publicitaires dans la presse. Toute la vague des stars yé-yé achète la Ford Mustang : Sheila, Dick Rivers, Frank Alamo, Hugues Aufray, Hervé Vilard, Claude François… En 1968, Henri Chemin réussit à convaincre Alain de Gaulle, neveu du général de Gaulle, pour concourir au rallye Monte-Carlo. Henri Chemin devient lui-même champion de France de la Montagne avec une Ford Mustang 427 sponsorisée par Eddie Barclay. Toujours la même année, Serge Gainsbourg chante avec Jane Birkin l’érotisme et les chromes, dans « Ford Mustang » : « On s’fait des langues / En Ford Mustang et bang ! / On embrasse / Les platanes / « Mus » à gauche / « Tang » à droite / Et à gauche, à droite ». Henri Chemin quitte Ford France en 1969 et rejoint le département compétition de Chrysler. Les ventes de la Ford Mustang en Europe sont au plus haut jusqu’en 1970. Mais ceci est une autre histoire…

Toutes les pièces détachées pour Ford Mustang de 1964 à 1968 V8 de 289 Ci sont disponibles sur le site Centralpartsusa !

Serge Gainsbourg "Ford Mustang", 1968, INA